Manifestations anti-Wade, les femmes entrent dans la danse 

De la place de l’Obélisque au rond-point face à   la RTS, des femmes ont marché hier pour réclamer « l’arrêt de toutes formes de   violences envers leurs enfants et le retour de la paix au Sénégal ». Elles appellent aussi le président Wade à renoncer à un troisième mandat.

Symboliquement,  ces femmes, politiques, membres de la  société  civile ou étudiantes, portaient des vêtements blancs. Elles arboraient   également des bandeaux, des brassards ou des foulards rouges et défilaient en  chantant l’hymne national, sous les encouragements des passants et des automobilistes.

« Libérez le pays »

Catherine Dème manifeste « contre la candidature de Wade pour  un troisième mandat  parce qu’il est   vieux et gâteux ». Toutes ces violences, pense-t-elle, sont dues à la   présence du président sortant dans la bataille électorale. Le cortège, qui a parcouru   l’avenue Centenaire en direction de la télévision nationale (RTS), scandait   des slogans tels que « Plus de   morts, ça suffit », « Libérez   le pays » ou « Nous  sommes avec nos enfants et nos maris ».

Bien qu’autorisée,  cette marche a failli ne pas avoir lieu, la police ne voulant pas laisser le  cortège démarrer. C’est alors que les femmes les plus âgées se sont assises  par terre,  en précisant aux policiers qu’ils pouvaient tirer sur elles. Finalement, les organisatrices ont fait appel à  Cheikh Bamba Dièye, candidat à la présidentielle, pour qu’il intervienne auprès de la police. (Lire la suite…)

Publicités