L’opposition sénégalaise en ordre dispersé à quelques heures du scrutin 

Chaque jour du 20/02 au 01/03, j’explore pour vous les réseaux sociaux en quête d’infos, d’images et de bonnes phrases.
La campagne électorale chemine vers sa fin. Dans les rues de Dakar, l’intensité de la violence a baissé. Par contre, le débat sur le report du premier tour du scrutin présidentiel a surgi. A ce sujet, l’opposition sénégalaise n’est pas unanime. Une partie des opposants estiment « impossible » la tenue, ce dimanche 26 février, du vote en raison des récentes violences et « du manque de transparence » du processus.

La coalition «Idy 4 président» – composée de 40 organisations politiques – qui soutient le candidat Idrissa Seck n’est pas pour le report du premier tour.

«Nous sommes pour le respect du calendrier républicain qui exclut la candidature d’Abdoulaye Wade », a déclaré sur RFI, Abdopurahamane Diouf, porte-parole de la coalition.

Ibrahima Fall, opposant et membre du Mouvement du 23 juin, quant à lui, remet en cause les élections :

« Le conditions ne sont par réunies. Si on veut sauvegarder la paix, il faut nécessairement un report du scrutin», a-t-il déclaré sur France 24.

Dans le duplex ci-dessous, Caroline Mier, envoyée spéciale de BFMTV à Dakar, décrit la situation du jeudi 24 février dans la capitale sénégalaise.

(Lire la suite…)

Publicités